Loi Elan sur l’investissement locatif : tout savoir !

Loi Elan sur l’investissement locatif : tout savoir !

Publié le lundi 06 avril 2020 à 13:01

Ce que vous devez savoir sur l’investissement locatif après la loi Elan

L’impact de la loi Elan sur l’investissement locatif était à prévoir. Elle touche surtout les propriétaires-bailleurs. Tous attendent que cette loi bouleverse l’offre immobilière actuelle et celle des années à venir. Ces changements réglementaires en termes d’immobilier ont eu un effet évident en 2019.

Investissement locatif à Paris : faire appel à un courtier immobilier à Paris 19

L’investissement locatif permet de se construire un patrimoine. En effet, cela consiste à acheter un logement, de le mettre en location et de profiter par la suite d’un revenu supplémentaire suffisant pour ses vieux jours. Ce type d’investissements peut comprendre tout bien immobilier (maison, bureau, appartement, etc.) pouvant être proposé à la location. Un tel achat peut être avantageux à bien des égards :

  • D’une part, il peut être signé avec un locataire déjà en place ou à vide pour ensuite le louer ;
  • Acheter un bien déjà loué permet à l’acheteur d’avoir une visibilité sur la rentabilité de son placement.

Pour réaliser un achat dans le but de le louer, vous pouvez recourir à un courtier immobilier sur Paris 19, par exemple. C’est d’ailleurs la solution la plus préconisée. Mais avec la loi Elan, la donne change !

Un taux immobilier intéressant en 2019

Le secteur de l’immobilier change énormément avec l’entrée de la loi Elan, tandis que des taux immobiliers intéressants sont toujours en vigueur sur le marché immobilier depuis 2019. Le marché de l’immobilier est aujourd’hui très dynamique, avec un meilleur volume de ventes que précédemment. Avec cette nouvelle législation, le gouvernement espère que les prix de l’immobilier baisseront sur le long terme, notamment grâce à la transformation de bureaux en logements.

La mise en place d’un bail de mobilité

Si vous êtes bailleur, vous pouvez investir dans un bail de mobilité. Ce dernier est destiné à répondre aux besoins de personnes en mobilité professionnelle, étudiantes, stagiaires... Celles-ci ont, en effet, des besoins spécifiques en termes de logement, car elles veulent louer un logement meublé sur une courte période définie de 1 à 10 mois maximum.

L’encadrement des loyers

L’impact de la loi Elan sur l’investissement locatif se reflète sur l’encadrement des loyers que la justice avait annulé auparavant suite aux expérimentations à Paris et à Lille. A contrario de la version provenant de la loi Alur, l’encadrement des loyers dans la loi Elan est optionnel. Ce dispositif, à titre expérimental, s’applique sur une durée de 5 ans pour les communes qui y sont compatibles.

Des logements exempts d’espèces nuisibles et parasites

La loi Elan exige que les propriétaires-bailleurs doivent se débarrasser des potentiels nuisibles et parasites qui se trouvent dans le logement. Cette mesure vise à lutter contre les souris, les rats, les cafards, les punaises de lit, etc., qui prolifèrent dans certaines métropoles.

Si le locataire est confronté à une infestation, le propriétaire doit payer le coût de la désinsectisation qui est entre 200 à 1000 euros, voire plus, en fonction de la taille du logement. Ce n’est en aucun cas une charge locative récupérable sur la location. Le bailleur peut se désengager si le problème est constaté au cours du bail. Le traitement sera alors à la charge du locataire !

Cliquez ici pour obtenir encore plus d’informations sur les changements apportés par la loi Elan.

Revenir aux actualités

Devis gratuit


Remplir le devis

Une question ?


N'hésitez pas, nous sommes là pour répondre à vos interrogations :

01 87 22 22 62

Busters 3D


  • 76 Avenue du Général Pierre Billotte
  • 94000 Créteil
  • contact@busters3d.fr